Modèle des caractéristiques du travail

Même Hackman et Oldham ont reconnu que le modèle de caractéristiques du travail n`est pas entièrement étanche et applicable à tout le monde. Différents individus auront une vision différente du même travail qui est considéré comme ayant un potentiel très motivant. Cette zone grise est pontée par un ensemble de propriétés ou de caractéristiques inhérentes. Ceux-ci sont appelés modérateurs. Les modérateurs suivants veillent à ce que l`écart entre les caractéristiques de la fonction et les États psychologiques soit comblé: ces cinq caractéristiques principales affectent cinq résultats liés au travail, qui sont: «degré auquel l`exécution des activités de travail requises par le travail fournit à l`individu des informations directes et claires sur l`efficacité de son rendement». Selon la version définitive du modèle de caractéristiques de l`emploi, cinq caractéristiques essentielles de l`emploi étaient d`invoquer trois États psychologiques chez les employés. Ces cinq caractéristiques conduisent à beaucoup de résultats personnels et de travail favorables. Les modérateurs doivent modérer les liens entre les caractéristiques de l`emploi et les États psychologiques, et entre les États psychologiques et les résultats. Hackman et Oldham définissent les cinq caractéristiques de l`emploi comme suit: la théorie des caractéristiques du travail est une théorie de la conception du travail. Il fournit «un ensemble de principes d`application pour enrichir les emplois dans les contextes organisationnels». [1] la version originale de la théorie des caractéristiques de l`emploi proposait un modèle de cinq caractéristiques de travail «de base» (c.-à-d. la variété des compétences, l`identité des tâches, la signification des tâches, l`autonomie et la rétroaction) qui touchent cinq résultats liés au travail (c.-à-d.

motivation, satisfaction, l`absentéisme et le chiffre d`affaires) par le biais de trois États psychologiques (c.-à-d. une signification expérimentée, une responsabilité expérimentée et une connaissance des résultats). [2] en prenant des recherches empiriques antérieures sur la théorie des caractéristiques de l`emploi et la propriété psychologique, les chercheurs ont développé un modèle qui combine les deux théories. [34] ils ont remplacé les États psychologiques de la théorie des caractéristiques du travail par la propriété psychologique du poste de médiateur entre les caractéristiques et les résultats du travail. En plus des résultats personnels et de travail positifs de la théorie des caractéristiques de l`emploi, des résultats négatifs (p. ex. comportements territoriaux, résistance au changement et fardeau de responsabilité) ont été ajoutés. 34 les emplois qui sont élevés dans le potentiel motivant doivent être aussi élevés sur au moins un des trois facteurs qui conduisent à une signification expérimentée, et doivent également être élevés à la fois l`autonomie et la rétroaction. [20] si un emploi a un MPS élevé, le modèle de caractéristiques du travail prédit que la motivation, la performance et la satisfaction de l`emploi seront affectées positivement et la probabilité de résultats négatifs, tels que l`absentéisme et le chiffre d`affaires, sera réduite. [20] le modérateur des connaissances et des compétences affirme qu`un employé qui a les connaissances, les compétences et les compétences, a une meilleure chance de vivre des émotions positives au travail.

L`inverse est également vrai. Si un employé ne se sent pas posséder les connaissances ou les compétences nécessaires pour exercer ce rôle, il ne connera pas les trois États psychologiques et deviendra donc démotivé. En regardant le schéma du modèle, nous pouvons facilement voir qu`il y a un lien entre la signification du travail et les trois premières caractéristiques du travail de base. En bref, un travailleur sera en mesure de trouver plus de sens dans son travail si la variété des compétences, l`identité de la tâche et la signification de la tâche sont présents. La théorie stipule que plus de rétroaction conduit à des connaissances accrues pour l`employé sur les résultats de leur travail. Si un employé reçoit de bons commentaires sur le travail qu`il fait, alors son estime de soi sera stimulé et il sera motivé pour continuer à faire ce qu`il fait (voir notre article sur le pouvoir de récompense pour plus d`informations sur la puissance des retours positifs).